https://www.francebleu.fr/infos/transports/le-ministre-des-transports-annonce-un-plan-pour-redynamiser-1-000-petites-gares-1625415292

– Mis à jour le

Par , France Bleu

Un plan a été lancé pour redynamiser les lignes ferroviaires “de proximité”, indique ce dimanche 4 juillet le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari. Jeudi, la Défenseure des droits avait épinglé la SNCF sur ses haltes où les voyageurs ne peuvent pas acheter de billet.

Un plan a été lancé pour redynamiser les petites gares [photo d'illustration].
Un plan a été lancé pour redynamiser les petites gares [photo d’illustration]. © Maxppp – IP3 PRESS

Le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a annoncé ce dimanche 4 juillet sur BFMTV “un plan pour régénérer, redynamiser 1.000 petites gares” et a indiqué que “partout où ce sera pertinent, il y aura à nouveau des gens dans les gares”.

Dans une décision publiée jeudi, la Défenseure des droits avait épinglé la SNCF sur ses “points d’arrêts non gérés”, ces haltes d’où les voyageurs ne peuvent acheter de billet avant de monter dans le train. Ces lieux sont producteurs d’“inégalités de traitement des voyageurs”, selon Claire Hédon. Elle avait été sollicitée par plusieurs personnes voyageant régulièrement au départ de gares sans guichet ni distributeur automatique de billets.

Depuis 2019, ces voyageurs devaient présenter à leur montée dans le train un billet sous format papier ou un e-billet (billet électronique). Auparavant, ils pouvaient l’acheter directement auprès du contrôleur. “Si la dématérialisation des services publics peut constituer un progrès pour l’accès aux droits, celui-ci peut être remis en cause par la fracture sociale et territoriale dans l’accès à internet et aux équipements informatiques”, avait indiqué la DDD.

7 milliards pour redynamiser les petites gares et les petites lignes

“Elle a raison de s’en inquiéter, répond le ministre des Transports. Cela concerne une petite minorité de personnes mais ces situations, quand elles arrivent, sont insupportables”, dit-il, en rejetant la faute notamment sur “les gouvernements successifs qui ont abandonné les petites lignes ferroviaires et les gares de proximité”.

Le plan “des petites lignes et petites gares de proximité”, lancé en juin en partenariat avec la SNCF et les régions, comprend un investissement de 7 milliards d’euros et doit permettre de “redynamiser 1.000 petites gares dans les prochaines années”. “L’idée est à la fois de régénérer ces lignes pour le transport de proximité mais aussi de remettre de la proximité humaine dans des gares qui peuvent d’ailleurs être des pôles de services publics.” Il avance alors l’idée pour ces lieux d’“accueillir la CAF, La Poste ou d’autres services publics”. Interrogé sur un possible recrutement de personnels en gare, il a indiqué que “partout où ce sera pertinent, il y aura à nouveau des gens dans les gares” mais ne donne pas davantage de détails.

Poster le commentaire

Pin It on Pinterest

Share This